Eau, terre, air, feu et Industrie Textile (14/05/2011 au 04/09/2011)

Une alchimie faite de quatre éléments… qui se déchaînent !

Tout a commencé autour de l’eau de la Lys, vers 1150. Les premiers tisserands cominois y foulaient le drap produit avec de la terre alluviale, véritable apprêt naturel. Quelques siècles plus tard, l’air, l’eau et le feu s’associèrent pour imprimer la force de la révolution industrielle à travers la vapeur et la domestication du métal en fusion se transformant en bâtis, roues crantées, cames, lisses… La terre nourricière, gorgée de sueur et de labeur en porta trace. De nos jours encore, les quatre éléments primordiaux s’associent pour pérenniser la mémoire industrielle, des cylindres de métal pour tissus imprimés aux machines à extrusion, véritables condensés d’air, d’eau et de feu, d’où jaillissent les fibres textiles modernes, tandis que les briques des façades des usines soutiennent la mémoire d’un passé qui a défini pour longtemps la destinée économique de notre cité.

Découvrez
Journal de l'exposition