La rubanerie en guerre… (17/05/2014 au 30/04/2015)

A quelques lieues du front… Vivre quand même !

Occupée dès octobre 1914 par des Allemands venus de Bavière, Comines va traverser la Grande Guerre en tentant tant bien que mal de vivre quand même. Située à quelques kilomètres seulement de la ligne de front, son industrie et ses citoyens sont mis à rude contribution : réquisitions en tous genres, réappropriation par l’occupant des infrastructures collectives et de travail, la « ville aux beaux clochers » voit ses peines se germaniser… Son maire, Désiré Ducarin, voulant à tout prix préserver son Grand Œuvre (Comines, dès la fin du dix-neuvième siècle, est devenue grâce à lui un modèle de ville industrielle et sociale), n’aura de cesse de se battre pour la préserver… en vain. Evacuée en mai 1917, la cité subit quelques semaines plus tard le pilonnage des Alliés, avant que ses derniers bâtiments de prestige ne soient dynamités par les Allemands en fuite. Tout est à refaire !

Découvrez
Journal de l'exposition